Comment et Pourquoi

Votre magazine du web sur les astuces et conseils de la vie quotidienne

Infos

Comment calculer sa grossesse en mois ?

Enfin vous êtes enceinte ! Vous le pressentiez et le retard de vos règles semblait bien le confirmer mais c’est finalement le test de grossesse positif qui vient officialiser votre bonheur.

Mais maintenant vous  aimeriez savoir quand vous aurez le plaisir de découvrir votre bébé ? A quelle date devriez-vous accoucher ? Comment calculer précisément votre grossesse ?  Et où trouver les outils nécessaires pour en être sûre ? Voici dans cet article, les réponses à  ces différentes questions.

comment calculer grossesse

comment calculer grossesse : les différentes méthodes

Il existe effectivement deux méthodespour calculer l’ avancement de votre grossesse. Il s’agit juste d’un point de départ différent. Et donc, la durée de la grossesse qui est, tout le monde le sait, de neuf mois, est elle aussi différente selon la méthode. Voyons cela plus en détail.

Le calcul en semaines de grossesse effective

Ici la grossesse est de 39 semaines et le calcul commence à partir du jour de la fécondation. C’est la méthode la moins efficace car il est plutôt difficile de déterminer précisément ce jour, sachant que la période de fécondation se déroule entre le 10ème et le 15ème jour de votre cycle, s’il est régulier et de 28 jours. Plutôt imprécis donc.

Le calcul en semaines d’aménorrhée

C’est pourquoi il est plutôt recommandé de calculer en semaines d’ aménorrhée, tout comme le font les médecins. La grossesse est alors, selon cette seconde méthode, de 41 semaines. Il s’agit là d’un calcul plus sûr car on part  effectivement d’un point, dans ce cas, très précis : le jour du début de vos dernières règles.

Où trouver les outils pour s’y retrouver ?

Maintenant que vous savez comment se calcule la grossesse, vous pouvez estimer votre date d’accouchement. Bien sûr il existe des outils pour vous y aider. Voyons ensemble comment déterminer un peu plus précisément le début et la fin de cette merveilleuse aventure qu’est la grossesse. Comment et où chercher toutes ces informations si précieuses ?

Le suivi gynécologique

Bien sûr, dans le cadre du suivi de votre grossesse, vous serez amenée à rencontrer régulièrement votre gynécologue. Il vous demandera de réaliser différents examens et ces rendez-vous réguliers vous permettront d’en savoir un peu plus sur le développement de votre bébé.

Parmi les premiers examens, il en est un qui est très déterminant. En effet, il s’agit de votre première échographie. On l’appelle l’échographie de datation. Elle permet effectivement de déterminer avec précision l’âge de votre bébé selon son développement. Elle a lieu autour de la 12e semaine d’aménorrhée.

Chercher sur internet

Si vous ne souhaitez pas attendre autant, 12 semaines, ça peut vous paraître long, vous pouvez très bien chercher des réponses sur internet.

Comme pour beaucoup de sujets, il existe en ligne  des tas de blogs et de sites spécialisés sur la grossesse.  Vous y trouverez beaucoup d’informations très intéressantes si vous faites toutefois bien attention à sélectionner vos sources. Certains vous proposeront même des outils très bien faits qui vous faciliteront la vie, comme des calculateurs gestationnels ou des calendriers de grossesse.

Comment déterminer sa date prévue d’accouchement ou DPA ?

Il  existe de nombreux sites internet qui permettent de calculer à combien de mois de grossesse je suis. Vous avez aussi la possibilité d’estimer la date prévue d’accouchement. Plusieurs règles ou formules vous permettent d’obtenir des résultats plus ou moins fiables. Les voici.

La règle de Naegele

C’est l’une des formules utilisées pour déterminer la DPA. Cette règle en question concerne un cycle menstruel avec une durée de 28 jours. Elle vous aide à estimer la date d’accouchement à terme et ne s’applique donc pas aux naissances prématurées.

Avec cette formule, il faut ajouter 7 jours à la date du premier jour des dernières règles. Ensuite, il faut enlever trois mois ou ajouter neuf mois.

La formule a des limites. Elle considère que le cycle menstruel a une durée exacte de 28 jours et que l’ovulation de la femme a lieu pendant le 14e jour du cycle.

Par conséquent, le résultat obtenu sera peu fiable si l’ovulation a lieu à une date antérieure ou postérieure à celle prise en compte lors de l’estimation. De plus, les cycles menstruels de nombreuses femmes sont instables. Sans parler du fait que le nombre de jours varie d’un mois à un autre.

La formule de Mittendorf et William

Cette formule est plus fiableque la règle de Naegele, puisqu’elle prend en compte de nombreux paramètres. Elle repose notamment sur une étude qui a démontré que la grossesse des femmes qui sont à leur première gestation est plus longue (288 jours) et que celle des femmes qui ont déjà accouché est plus courte (283 jours).

  • Pour les primigestes, la formule est la suivante : 1er jour des dernières menstruations – mois + 15 jours.
  • Pour les multipares, voici la formule : 1er jour des dernières règles – 3 mois + 10 jours.

La règle de Wood

Cette technique se réfère au nombre de grossesses de la femme et à la durée de son cycle. Elle utilise les formules suivantes :

Dans un premier temps, il faut déterminer sa date prévue d’accouchement selon son nombre d’enfants.

  • Pour une femme qui est à sa première gestation, on ajoute 1 an au premier jour des dernières règles. Ensuite, il faut soustraire 2 mois et 2 semaines pour connaître sa DPA.
  • Pour une femme qui a déjà accouché, il faut d’abord ajouter 1 an au premier jour des dernières règles. Après, il faut enlever 2 mois et 2,5 semaines pour déterminer la date prévue d’accouchement.

Après avoir obtenu le résultat, vous devez utiliser les formules suivantes en fonction de la durée de votre cycle.

  • Pour les cycles inférieurs à 28 jours : DPA = DPA – (28 jours – durée réelle du cycle menstruel).
  • Pour les cycles supérieurs à 28 jours : DPA = DPA + (durée réelle du cycle – 28 jours).

Règle de Parikh

Cette méthode est surtout destinée aux femmes qui ont des cycles instables ou irréguliers. Avec cette méthode, il faut d’abord ajouter 9 mois au 1er jour des dernières règles. Vous devez ensuite soustraire 21 jours et enfin ajouter la durée des cycles précédents.

Cette formule est semblable à la règle de Naegele. Néanmoins, les modifications apportées permettent de limiter les risques d’erreur lors du calcul de la date prévue d’accouchement.

Confier le calcul de sa DPA à un professionnel de la santé

Afin d’obtenir une estimation précise et fiable, le mieux est de confier le calcul de sa date prévue d’accouchement à un professionnel.

Un professionnel de la santé, à l’instar d’un médecin ou une sage-femme, est en mesure de déterminer quelle méthode employer pour déterminer votre DPA.

Il existe aussi des outils disponibles sur internet qui vous aident à connaître votre date d’accouchement. Pour vous fournir une estimation, ces programmes se basent sur certaines informations clés, à l’instar de la date de la conception, celle du premier jour des dernières règles.

À quoi sert la date prévue d’accouchement ?

Pour une femme enceinte, il est indispensable de connaître sa DPA. Connaître cette date de référence vous permet de faire preuve de vigilance et d’entamer un suivi médical rigoureux lorsque vous dépassez le terme fixé par cette estimation. En plus, connaître cette information vous permet de savoir s’il est temps de déclencher l’accouchement. Il est nécessaire de déclencher le travail si la naissance n’a pas encore lieu après 295 jours de grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *