Comment et Pourquoi

Votre magazine du web sur les astuces et conseils de la vie quotidienne

Informatique

Comment choisir un processeur d’ordinateur ?

Comment choisir un processeur d’ordinateur ?

Il est crucial de décider de l’objectif de la mise à jour ou de l’installation de votre PC avant même de commencer à acheter un processeur. Il existe plusieurs gammes, tant chez Intel que chez AMD, pour des objectifs et des budgets variés. Quoi qu’il en soit, pour bien appréhender les performances d’un processeur, il est essentiel de connaître ses spécifications techniques. C’est pourquoi nous avons inclus une liste des facteurs clés pour vous aider à prendre la meilleure décision avant de faire un achat.

La quantité de cœurs

Le cœur d’un processeur est une unité de calcul, mais même s’il effectue un calcul en une fraction de seconde, il ne peut en effectuer qu’un à la fois. Les calculs sont effectués les uns après les autres et il existe une liste d’attente dans les données que le processeur traite. Par conséquent, si nous n’avons qu’un seul cœur, ce mécanisme ne nous permet pas de traiter plusieurs informations à la fois. Le mot « multitâche » a été inventé pour décrire la façon dont les processeurs modernes résolvent ce problème en ayant plusieurs cœurs. Ainsi, un processeur à 8 cœurs peut effectuer huit calculs simultanément, alors qu’un processeur à 6 cœurs peut en exécuter six. Pour le traitement de tâches particulièrement exigeantes comme le montage vidéo ou la modélisation 3D, le multitâche est crucial.

Combien y a-t-il de threads (ou de cœurs logiques) ?

On voit souvent le mot Threads précédé d’un chiffre à côté du nombre de cœurs. Par exemple, le processeur Intel Core i7-10700K possède 8 cœurs et 16 threads. On parle d’Hyper Threading chez Intel et de SMT chez AMD. Le processeur imitera deux cœurs logiques qui peuvent fonctionner simultanément à partir du cœur physique que nous avons observé précédemment. Même si cette technique ne permet pas de multiplier par deux les performances d’un CPU, elle permet une augmentation de 20 à 25 % de la vitesse de traitement, ce qui est significatif, surtout pour un processeur déjà assez puissant.

Fréquence

Comme nous l’avons vu, un processeur effectue ces calculs un par un. Il va les effectuer à un rythme spécifique, et ce rythme dépend de sa fréquence. La quantité d’instructions pouvant être traitées en une seconde est désormais mesurée en GHz (gigahertz). Pour simplifier, un processeur fonctionnant à 4 GHz traitera plus de données par seconde qu’un processeur fonctionnant à 3 GHz, ce qui le rend plus rapide avec le même nombre de cœurs. Les processeurs peuvent inclure un mode Turbo en plus de leur fréquence de base. Cela inclut le Turbo Boost chez Intel et le Turbo Core chez AMD. Lorsque le processeur est très sollicité et que les conditions de refroidissement le permettent, ce mode turbo permet de gagner en fréquence.

La mémoire cache

La mémoire cache comporte trois couches de mémoire : L1, L2 et L3, chacune étant exprimée en Mo (mégaoctets). Ces mémoires peuvent contenir les instructions nécessaires au programme en cours d’exécution, et elles sont très rapides. Si vous examinez attentivement les spécifications techniques d’un processeur, vous verrez qu’il est indiqué à côté de la fréquence et du nombre de cœurs. Sans entrer dans les détails, le niveau de cache est un autre facteur qui affecte les performances d’un processeur. Pour faire simple, le processeur fonctionnera d’autant mieux que le niveau de cache sera élevé.

Autres facteurs à considérer avant de prendre une décision

Scénarios d’overclocking possibles

Selon le modèle de processeur, l’overclocking désigne le processus consistant à augmenter manuellement la fréquence de fonctionnement d’un processeur. Selon les règles de dénomination d’Intel, ces processeurs sont désignés par la lettre K, tandis qu’AMD utilise la lettre X. En modifiant les paramètres du processeur dans le BIOS de la carte mère, une méthode appelée overclocking est utilisée pour augmenter la fréquence du processeur. Par exemple, si votre processeur est actuellement réglé à 3,6 GHz, vous pouvez modifier ses paramètres dans le BIOS pour les porter à 3,8 GHz. Bien que cette manipulation ne soit pas très difficile, elle comporte certains dangers et ne doit être effectuée que par des personnes compétentes. Pour éviter toute surchauffe, les besoins de refroidissement du processeur doivent être satisfaits.

La variété

En fonction de leurs utilisations potentielles, nous allons examiner ici en profondeur les différentes gammes de processeurs grand public AMD et Intel. Les gammes Ryzen 3 et Intel Core i3 offrent des performances très confortables pour une fluidité et une durabilité très excellentes, ce qui les rend idéales pour la bureautique et les tâches Internet quotidiennes. Dans une gamme de prix plus élevée, les processeurs Ryzen 5 et Intel Core i5 sont beaucoup plus flexibles et permettent d’utiliser des activités plus gourmandes en ressources comme les jeux vidéo. Ces processeurs offrent un rapport qualité/prix vraiment intriguant et sont parfaits pour une installation familiale. Il sera indispensable de monter en gamme pour les tâches les plus exigeantes et celles nécessitant le plus de puissance, comme les jeux vidéo les plus modernes, le montage vidéo, la réalité virtuelle ou la modélisation 3D. Le haut et le très haut du spectre sont représentés par les processeurs Intel Core i7 et i9 ainsi que les Ryzen 7 et 9. Ils sont à la pointe de la technologie moderne et sont nettement plus coûteux.

Plan de dépenses

Votre budget aura un impact sur le processeur, comme sur toutes les autres pièces de l’assemblage d’un ordinateur. Le prix des processeurs varie de quelques dizaines d’euros à plus de mille euros. En fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre ordinateur, vous devrez mettre de côté une somme différente pour votre processeur. Lors de l’achat de composants pour un nouvel ordinateur, le processeur et la carte graphique sont souvent liés en termes de prix. Le processeur, par exemple, sera l’élément le plus crucial dans le cadre d’une utilisation bureautique. À cet effet, un investissement de 60 % dans le processeur et de 40 % dans la carte graphique constitue un rapport convenable. Mieux encore, achetez un processeur de type APU, c’est-à-dire avec des graphiques intégrés, pour éviter d’avoir à acheter une carte graphique. Vous pouvez envisager un ratio de 30 % pour le CPU et 70 % pour la carte graphique, car la carte graphique est prioritaire dans les jeux. Enfin, on peut commencer par 50/50 pour la création de contenus audiovisuels, comme le montage vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *